Qu’est ce que l’endométriose ?

 


L’endométriose est la prolifération anarchique de cellules de l’endomètre en dehors de la cavité utérine. 
L’endomètre est la muqueuse qui tapisse l’intérieur de l’utérus.

À la fin du cycle menstruel, s’il n’y a pas eu fécondation, une partie de l’endomètre (qui se renouvelle constamment) est évacuée lors des règles. Les cellules de l’endomètre, peu importe où elles se trouvent dans le corps, réagissent aux hormones féminines et tout comme la muqueuse utérine, « saignent » chaque mois.

Dans le cadre de l’endométriose, ces cellules n’ont pas la possibilité de s’évacuer et se collent aux organes avoisinants. Dans les cas d’endométriose sévère, elles collent les organes les uns aux autres comme de la « glue ». Ces cellules très invasives vont se déposer sur les organes gynécologiques (ovaires, trompes, vagin, vessie), mais aussi au niveau des organes du système digestif (intestins, côlon, rectum) et du système urinaire. Quand une personne est atteinte d’endométriose, la douleur peut aller de modérée à très intense (impossibilité d’aller au travail lors des règles, malaises, douleurs constantes tout au long du cycle…) ou rester passive et ne jamais se manifester.

Les douleurs peuvent se manifester sous différents aspects :

– La dysménorrhée = douleurs lors des règles qui s’accentuent progressivement avec le temps.

– La dyspareunie = douleurs lors des rapports sexuels. Douleurs profondes ressenties au fond du vagin et parfois accentuées selon les positions.

– La dyschésie = douleurs lors de l’émission des selles et trouble du transit le plus souvent lors des règles.

– La dysurie = douleurs lors de la miction (lorsque que l’on urine) surtout en période de règle.

– Difficulté à être enceinte.

– Des douleurs chroniques peuvent être ressenties au niveau du petit bassin, de l’abdomen, de la région lombaire et parfois sur le trajet du nerf sciatique, accompagnées parfois d’une grande fatigue.

Toutes ces manifestations sont ressenties lors des règles, cependant certaines femmes atteintes d’endométriose peuvent endurer des douleurs tout au long du cycle menstruel.

De nos jours, le diagnostic de la maladie se fait environ 6 ou 7 ans après les premiers symptômes à cause de la méconnaissance importante de la maladie. Ce diagnostic, bien trop tardif, prive un grand nombre de femmes de la possibilité d’avoir une grossesse naturelle, les enfermant dans des souffrances tant psychologiques que physiques. C’est pourquoi il est important de réaliser un bilan avec son médecin afin de proposer une prise en charge adaptée. L’imagerie joue un rôle important dans le diagnostic et doit être effectuée par un radiologue spécialisé dans l’imagerie de la femme et plus spécifiquement dans l’endométriose .

Ce bilan passe par :

– L’échographie pelvienne endo-vaginale : premier examen à effectuer, il permet d’établir ou non la présence d’endométriose.

– L’IRM pelvienne : elle confirme et repère d’éventuelles lésions supplémentaires.

– Le coloscanner à l’eau (scanner abdomino-pelvien complété par un lavement à l’eau) : il complète le bilan en cas d’atteintes digestives.

Ces 3 examens sont indispensables pour établir une vue d’ensemble complète des lésions de l’endométriose.

En cas de douleurs invalidantes et/ou d’infertilité, une intervention chirurgicale sous cœlioscopie, par une équipe multidisciplinaire, est bénéfique pour les douleurs et permet dans un cas sur deux une grossesse par la suite.

Une écho-endoscopie rectale doit être effectuée en cas d’intervention chirurgicale et devra être pratiquée le plus près possible de l’intervention.

Si les douleurs sont plus modérées et sans soucis de fertilité immédiate, l’hormonothérapie ou la pilule en continu permet de stopper la prolifération de la maladie et supprime les symptômes.

A ce jour aucun traitement ne permet d’éradiquer définitivement la maladie. Elle reste incurable.

4 commentaires pour “Qu’est ce que l’endométriose ?

    1. Lindy Ghouali

      Bonjour,

      Pour les questions de fertilité vous pouvez en parler à votre gynécologue.
      Pour tout ce qui de la prise en charge pour la procréation il existe deux centres d’Assistance Médicale à la Procréation à la Réunion :
      – Clinique Jeanne D’arc, au Port
      – CHR de Saint-Pierre.
      Les coordonnées vous seront transmis par mail.
      En espérant avoir pu vous aider.

      Bien cordialement.

  1. Aaron!

    Bsr ou êtes vous situé car mn gynécologue m’a dit après une irm pelvienne k ce nètè pas grave mais après lecture de votre article j’aimerai un autre avis. Merci de votre réponse

    1. Lindy Ghouali

      Bonjour,

      Effectivement l’endométriose n’est pas une maladie mortelle, cependant elle peut devenir extrêmement handicapante de part les douleurs.
      Bien sur chaque femme est différente. Nous sommes situés à La Montagne mais nous ne sommes sommes pas encore installés dans nos locaux. Pour faciliter le contact nous proposons des permanences téléphonique au : 06.92.31.95.18 de 9h à 17h et une rencontre amicale prochainement. Pour connaitre les dates de nos rencontres suivez notre actualité sur notre site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *