Bonjour,
Je suis atteinte d'endométriose depuis 2009, j'ai un enfant de 10 ans eu naturellement avant les premiers symptômes... En 2009, nous avons cherché à savoir de quoi je souffrais et j'ai été diagnostiquée en 2010, grâce à un gastro-entérologue qui m'a parlé de l'endométriose.
Depuis, j'ai eu divers traitements hormonaux (Décapeptyl, Enantone, Lutényl, Luteran, pilules en continu, etc...).
Et j'ai été opérée 3 fois en deux ans (1 cœlioscopie en 2011, 1 cœliochirurgie robotisée en 2012 et une laparo en mai 2013).
Ma maladie est donc au stade évolutif mais je suis prise en charge par un professeur du CHU de Grenoble.
 
Grâce au groupe de soutien de l'association connu il y a plus d un an, j'ai décidé de m'investir dans l'association MEMS avec mes collègues du groupe de soutien.
N'hésitez pas à me contacter pour plus de soutien !
Amandine
 
Fonction dans l'association MEMS : contact local en Isére (région Rhône Alpes), vivant actuellement sur Grenoble.
Mail MEMS :
 
 
 
 

Bonjour, moi c’est Pascale, je suis née en 1979, j’habite à Fressines, près de Niort dans les Deux-Sèvres, et je suis une endogirl (femme atteinte d'endométriose).

La maladie a été laissée de côté pour effectuer 4 Inséminations artificielles et 2 protocoles de Fécondation In Vitro (FIV). Que des échecs !

J’ai finalement été opérée à Paris en Octobre 2012, puis en Mars 2013. J’ai eu une colostomie pendant 4 mois, d’où la deuxième intervention et ma vessie est paralysée depuis le mois d’octobre.

Aujourd’hui, en Juin 2013, j’attends que ma vessie se réactive et qu’un petit bonheur croise notre chemin soit naturellement soit grâce à une FIV DPI (Diagnostic Prés Implantatoire).

Mon investissement dans l’association est venu tout naturellement puisque moi-même j’ai eu besoin de soutien, de réponses à mes questions. Je souhaite, à mon tour, vous apporter mon soutien, mon aide face à cette maladie. Cet investissement comprend également le fait d’aider l’association à mener à bien ses projets.

 

Fonction dans l'association MEMS : contact local Deux-Sèvres (79), Indre (36) et Indre-et-Loire (37)

 

 

 

 

 

Emeline deThiais (94)
En 2010, j’avais 31 ans quand on m’a diagnostiqué une endométriose sévère avec atteinte digestive profonde. J’ai subi une intervention chirurgicale au cours de laquelle j’ai eu une poche (iléostomie) que j’ai gardé 4 mois du fait d’une fistule au niveau de la cicatrice.

J’ai cru qu'il était possible de tourner définitivement la page de l’endométriose et que je pourrai écrire un nouveau chapitre « post-endométriose ». La réalité est que cette maladie est chronique et que, une fois qu’elle est diagnostiquée, nous devons apprendre à vivre avec, du mieux possible.

J’ai récemment compris que pour moi, « vivre avec du mieux possible », c’est avant tout d’accepter d’être une endogirl et naturellement est venue l’envie de m’investir activement pour sortir cette maladie de l’ombre.

C’est la raison pour laquelle j’ai décidé de m’engager avec Lindy, Jérémy, et tous les autres pour que cette maladie encore ‘grandement oubliée’ soit enfin mise sur le devant de la scène, qu’on en parle et qu’on agisse.

Tous unis, nous pourrons déplacer des montagnes !

Fonction dans l'association MEMS :
Mail MEMS :
 
  
 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
   Je m’appelle Samiyya, je suis de la Réunion, j’ai connu la maladie à travers une amie très proche qui l’a combattue et qui continue d’avancer !
Son courage et son dévouement en créant cette association m’a donné envie de l’encourager et de la suivre dans son combat et d’aider toutes les girls des quatre coins du monde à lutter contre cette maladie, car nulle n’est a l’abri !
Rejoignez nous et faites passez le message ! Cette maladie doit sortir de l’ombre !
 
Fonction dans l'association MEMS :
Mail MEMS :
Mail perso :
 
 
 

   Bonjour, je m'appelle Elodie, j'ai 25 ans et j'habite sur l'île de la Réunion.

Je suis atteinte d'une endométriose qui a été diagnostiquée en Avril 2012.
J'ai découvert la maladie suite à mes problèmes infertilité.

 

Mes symptômes sont apparus à l'âge de 15 ans, j'avais des cycles irréguliers, très abondants, des douleurs atroces.
Après plusieurs années de souffrance, j'ai enfin trouvé un gynécologue qui a su m'écouter, qui ne m'a pas jugé, qui a enfin pu diagnostiqué ce mal dont je souffrais à travers beaucoup examens.
Suite à ma cœlioscopie diagnostic, on a découvert que j'avais une endométriose profonde, en écoutant le gynéco m'expliquer
en long et en large cette maladie je me suis dis "enfin je sais de quoi je souffre" et la seconde d'après toutes sortes de questions sont arrivées dans ma tête.
 
Après trois mois sous ménopause artificielle, les douleurs se sont calmées un peu, je dirais que les douleurs se sont endormies.
Aujourd'hui, j'avais le choix entre une opération et le long parcours de la PMA (Procréation Médicalement Assistée), après plusieurs discussions avec mon conjoint, on a décidé de tenter la PMA. 
 
Je m'investi dans l'Association MEMS afin d'aider, de soutenir et d'accompagner les autres femmes qui sont atteintes de cette maladie.
En étant bénévole et contact local, cela me permet d'accepter la maladie, d'avancer dans la vie et de me sentir moins seule.
 
Fonction dans l'association MEMS  : Contact local Sud à la Réunion
Mail perso : brabantelodie@hotmail.fr
Mon numéro de téléphone : 0693 30 91 60